Vendredi 22 septembre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
Piaggio x7 x 7 125 2008

GT medium, équipement minimum

Essai Piaggio X7 125

Au prix d’une finition et d’un équipement traités à l’économie, le nouveau Piaggio X7 affiche un look de "GT médium" pour un tarif d’entrée de gamme : 3 299 €. Est-ce suffisant pour lutter contre le X-Max et le Burgman 125 ?
Millésime : > 2008
lundi 10 décembre 2007
125 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 14 réactions
 
Galerie photos Piaggio X7 125 Galerie photos Piaggio X7 125


Grosse nouveauté Piaggio 2008, le X7 125 mise sur un prix et une finition "light" pour gagner le coeur des citadins et des ruraux. Dédié au transport individuel dans sa plus simple expression, il crée (ou officialise) au passage un nouveau segment : le GT médium. Orienté pratique, le X7 mixe ce qu’il y a de plus agréable chez le constructeur italien, un moteur et une partie cycle dynamiques, avec une esthétique valorisante. Mais il souffre néanmoins de la comparaison avec la concurrence ou même les autres modèles de la gamme quand on le regarde "dans le détail".

Piaggio X7 125

Du très bon et du moins bon

Lorsque son prix de vente - 3 299 € - a été annoncé pendant sa présentation, le X7 a provoqué des réactions mitigées. Certes, ce tarif reste raisonnable, mais à bien y regarder, il aurait tout aussi bien pu friser les 3 000 €, et nous aurions alors apprécié davantage l’effort. En effet, le X7 décevra les habitués de la marque par son manque d’équipement. Pensez donc, il abandonne le démarrage codé, la béquille latérale, l’ouverture du coffre électrique et son éclairage, la prise 12V, le fameux hayon arrière distinctif de la série "X" de Piaggio et opte par ailleurs pour une instrumentation certes esthétique, mais à l’image de l’équipement : simple. La finition ne se révèle pas non plus "folichonne", comme en témoignent la charnière de la selle baladeuse et les plastiques "durs". Rassurez-vous, une fois ce constat fait, on se sent quand même très bien à bord, le X7 offrant une ligne et des volumes séduisants. Il rompt avec la tradition stylistique des X8 et X9. On pourrait même dire que le nouveau scooter Piaggio constitue un mix entre le X-Evo et le Carnaby. Au premier, il reprend un dessin englobant, protecteur et dynamique ; au second, il emprunte une position de conduite typée, une certaine rondeur dans la ligne, ainsi qu’un porte-paquet. Le X7 embarque en revanche le même moteur : le fameux bloc Leader. Nous allons le constater par la suite, tous ces changements confèrent au X7 un comportement dynamique inédit... Pour l’instant, installons nous à bord.

Piaggio X7 125

Un GT à l’ergonomie d’un urbain

Bonne nouvelle pour les courts sur pattes, la hauteur de selle et sa découpe l’adaptent volontiers aux conducteurs d’un mètre soixante-dix et un peu moins. Votre serviteur (un mètre quatre-vingt) pose même facilement le plat des pieds au sol. La position de conduite surprend, et abandonne le style GT au profit d’un style bien plus urbain. Si l’on conserve la possibilité d’allonger les jambes contre le tablier, elles sont relevées par le plancher haut et pliées à l’équerre une fois assis. Dommage que la profondeur de la selle ne permette pas aux plus d’un mètre soixante-quinze de se reculer d’avantage : même s’il est de faible hauteur, le dosseret cale le fessier. On pourra toujours mettre à profit l’espace libéré devant les jambes pour accrocher un petit sac sur l’anneau.
Bonne nouvelle, le tunnel central n’écarte pas (trop) les jambes, et confère un bon maintien du scooter entre les pieds. Si ces derniers dépassent en largeur du tablier, ils contribueront à un bon guidage du X7. Et les bras ? Ils tombent tout naturellement sur les commandes basiques (voir "A retenir"). Traditionnel chez Piaggio, les leviers sont fermes et écartés, et l’on sent déjà qu’un freinage optimal s’obtiendra en fin de course, tout comme sur la Vespa S dernièrement essayée. Le X7 adopte une bulle mi haute amplement suffisante en agglomération. Elle devrait cependant pouvoir gêner le regard des plus petits d’entre nous. Nous attendons vos réactions sur le forum et dans le Maxitest à ce propos. Il est temps de profiter de notre galop d’essai : une heure dans Paris, c’est court !

Piaggio X7 125

Leader en tête !

Qui eut cru que le bloc Leader afficherait une telle santé ? Les accélérations sont franches et vives, et le trou à l’accélération est oublié. Le moteur décolle immédiatement et poursuit son ascension dès les 15 km/h passés. Les démarrages au feu entre la rue de Rivoli et la place de la Concorde laissent derrière les anciens "X", et c’est sourire aux lèvres que l’on profite d’un maniement intuitif et particulièrement sécurisant. Si nos confrères ont critiqué l’amortissement, trop ferme à leur goût, nous n’avons pas eu à nous plaindre de ce dernier, même sur les pavés de la place. Certes, il reste ferme, mais il travaille efficacement, en collaboration avec la roue avant de 14 pouces, pour filtrer les cahots et conserver le contact au sol. En témoigne une belle prise d’angle devant la grande roue... Ce qui se montre plus sensible, en revanche, c’est l’inconfort de la selle pour les fessiers les moins dodus. Son armature, bombée pour permettre de placer deux casques dans le coffre, ainsi qu’une faible épaisseur de mousse, renvoient de manière sèche les informations sur l’état de la route... Qu’à cela ne tienne, nous prendrons les quais de Seine ! Une fois de plus, le moteur convainc. Ses reprises sont bonnes, et il monte rapidement et de manière très linéaire jusqu’à 80 km/h compteur. Nous vérifierons sa vitesse maximale ultérieurement, les conditions de l’essai ne se prêtant guère à l’exercice. Nous tablerons cependant sur un 110 km/h réel maxi dans de bonnes conditions et avec un moteur en pleine forme, soit environ ce que donne le Carnaby à poids et motorisation quasi équivalents. Mais voici qu’une voiture déboîte sans prévenir. Le freinage confirme son mode de fonctionnement : une attaque douce et une puissance importante trouvée en fin de course (de levier). De quoi louer au passage la partie cycle réactive, facile et agréable. Un évitement plus tard, on apprécie la stabilité du X7, qui ne vole pas sa dénomination de GT. Il apporte même à la catégorie une aisance et une maniabilité nouvelles pour un scooter de ce volume, comparables à celles d’un Yamaha Cygnus ou d’un Sym VS, deux urbains réputés. Il est cependant plus rassurant et plus posé, grandes roues et poids supérieur obligent.

Piaggio X7 125

Un X-Max light ?

Le X7 rivalisera sans peine avec le Yamaha Majesty, certes mieux équipé, mais nettement moins rigoureux, voire tout simplement moins agréable. Il aura en revanche fort à faire vis à vis d’un X-Max. Leur comportement dynamique n’est d’ailleurs pas si éloigné que cela en ville, les roues de bon diamètre y veillent. Le moteur du Piaggio se montre même mieux rempli entre 10 et 40 km/h. Reste qu’une fois de plus, c’est son niveau d’équipement qui "plombe" le X7, même si son tarif s’avère nettement inférieur. D’autant que proposé au même prix qu’un Burgman 125, le X7 ne tient pas non plus la comparaison face au Suzuki niveau prestations. Avec ses démarrages nerveux, sa bonne maniabilité et sa vitesse de pointe efficace, le "Burg" marque seulement le pas question stabilité.
Si vous recherchez la sobriété, l’efficacité, et que quelques détails agaçants comme un contacteur difficile d’accès, un coffre "visitable" (peu sécurisé) et un petit vide-poche au mécanisme de fermeture apparemment fragile ne vous dérangent pas, foncez sur le X7 ! Notre Maxitest et un futur comparatif nous en diront un peu plus sur l’avenir du X7.

Plus Moins
  • motorisation agréable
  • gabarit GT
  • comportement sain
  • accessibilité
  • équipement mini
  • confort ferme
  • prix de lancement


Piaggio X7 125 : A retenir

Notre prise de contact n’aura duré qu’une heure, juste le temps de dégrossir ses traits et de vous faire part des principaux points forts et points faibles. Nous reviendrons dans le détail sur ses caractéristiques lors d’un comparatif en règle.
Premier souci rencontré : la localisation et la manipulation du contacteur. Outre le fait que ce dernier n’est pas doté de l’anti-démarrage codé, il est situé dans un renfoncement du tablier qui rend difficile l’insertion de la clé (on imagine dans la pénombre d’un garage), et sa manipulation, surtout avec des gants. A noter que certains démarreurs se sont révélés bruyants et rétifs. Piaggio n’a apparemment pas encore résolu ce petit souci. Ouvrir les gaz au moment d’actionner le démarreur semble donc nécessaire... Ensuite, le coffre s’ouvre par simple pression sur le contacteur. L’un de nos collègues est même parvenu à l’ouvrir avec une autre clef ! Quelle aubaine pour les pilleurs en tous genres, déjà habitués à ouvrir les coffres des "X" au moyen du mécanisme d’ouverture situé dans la trappe à essence... Là, c’est apparemment encore plus simple.
La trappe à essence située dans le tunnel central s’ouvre à partir du coffre au moyen d’un levier. Le coffre n’est pas éclairé, mais peut accueillir un casque intégral couché sur le flanc et un casque jet. Le passager dispose quant à lui d’une selle bien taillée, mais à peine assez épaisse. Il pourra s’accrocher aux poignées incluses dans le prolongement du petit porte-paquet. Agréable. Quant aux pieds, ils rejoignent sans difficulté le plancher.

Piaggio X7 125

Niveau aspects pratiques, on retrouve un vide-poche aux dimensions utiles côté gauche du tablier. Il ne ferme pas à clef et son mécanisme ne nous a pas convaincus. Une pression pour ouvrir, une pour fermer, il nous a semblé fragile. A manipuler avec précaution. Enfin, un crochet accroche sac se trouve en position frontale sur le tablier. Il dépanne, mais ne permet pas de compenser l’absence de plancher plat. Le manque de béquille latérale est rattrapé par une centrale facile à déployer et la présence de poignées passager permettant de faire levier. L’instrumentation à aiguilles est complétée par une petite montre digitale. Seul l’odomètre est présent, Piaggio a fait l’économie d’un trip journalier.
Le moteur est un bloc Leader pour la version 125 cm3 et Quasar pour le 250 cm3. Doté de l’injection électronique, il est secondé par une transmission agréable qui nous est apparue réactive et transparente.

Piaggio X7 125

Pratique :


- garantie deux ans pièces et M.O
- prix de lancement : 3 299 €
- disponibilité immédiate
- coloris : rouge mars, gris pulsar, bleu midnight, noir

Équipement :


- pare-brise : oui, mi haut (équivalent GT)
- porte-paquets : oui
- béquille : centrale
- remplissage essence : tunnel central
- jauge à essence : oui
- montre : oui
- crochet de tablier : oui
- ouverture de selle au contact : oui, uniquement
- coffre à casque : oui, un intégral, un jet
- top-case : en option, prix NC
- anneau antivol : non
- freinage couplé : non
- ABS : non
- rangement : coffre de selle, vide poche
- prise 12 volts : non

 
Crédits :
Par Benoît Lafontaine
 


Fiche technique

Moteur : 124 cm3, 4 temps, monocylindre 4 soupapes, alésage 57 mm x course 48,6 mm, refroidissement liquide, Euro3, transmission automatique à variateur, démarreur électrique
Puissance 14,9 ch. (11 kW) à 9 750 tr/min, couple 1,2 daN.m à 8 000 tr/min

Partie cycle : cadre double berceau tubulaire en acier renforcé, fourche télescopique diamètre 35 mm AV et course 90 mm, 2 amortisseurs AR réglables en pré contrainte (4 positions) et course 90 mm, freins AV 1 disque diam. 260mm / étrier double piston - AR disque diam. 260 mm, pneus AV 120/70 x 14 - AR 140/60 x 13

Gabarit : empattement 1 480 mm, hauteur de selle 790 mm, réservoir 12 litres (dont réserve 2 l.), poids à sec 155 kg

Performances : NM

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 7 avis d'utilisateurs sur cette PIAGGIO 125 X7

Graphique note PIAGGIO 125 X7 Note générale : 8.62
Classement général : 40e / 296
Evolution : 1

  • Votre essai 8.86
  • Entretien/budget 7.71
  • Vous 9.86
  • Pratique 7.5
  • Long terme 9.17
Conclusion maxitest Dernier avis :
Acheté début janvier, ce scooter convient parfaitement à mon usage quotidien. Assez vif et maniable. Le rayon de braquage est un peu juste, l'amortissement un peu sec et une selle dure. Pour la hauteur de selle, il vaut mieux être un gabarit au dessus des 1.70m.

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Piaggio X7 - Piaggio-Vespa - Scooter - 125 (B) - Scooter GT - Scooter urbain

Toujours dans le coup ?
Essai Yamaha X-MAX 400
4 août
Une alternative très crédible
Essai SYM JET14 125I
2 mai
Dolce Asiate
Essai Kymco New Like 125
27 avril
Plus qu’un outsider !
Kymco AK 550
12 avril
Tout nouveau, tout beau, tout 300
Yamaha X-Max 300 2017
12 avril
 
 

Vos commentaires

  • Piaggio X7 125
    22 décembre 2010, par MR_K
    Possesseur d’un Aprilia Sportcity 125 avec le même bloc moteur Piaggio Leader carbu que le X7 essayé ici, je souhaite continuer l’aventure avec ces moteurs Piaggio qui m’offre le bonheur de démarrer au quart de tour de tout temps en couchant dehors (pluie, temp. négative et même neige fondu accumulée sur le scooter !) Seul hic, j’ai un petit réservoir de 9l, et avec les 5l/100 du carbu, ça me fait une trop petite autonomie. De plus, le carbu n’offre pas toujours de constance dans le comportement moteur en fonction de la météo. Du coup, je changerais bien pour une version à injection plus vive et avec plus d’allonge. Et là, je suis tombé sur une info indiquant que le X7 EVO 125 ie (leader à injection et non carbu) est sorti. J’avais déjà essayé le pas mauvais X7 "normal". Il est encore difficile de trouver des versions evo en cette fin d’année pour les essayer. Du coup, je voulais attirer l’attention de nos essayeurs sur cette nouvelle version qui, après essai, pourrait permettre au X7 de voir son blason redoré.


  • Piaggio X7 125
    27 juillet 2009, par alex
    bonjour, je suis propriétaire depuis 3mois du piaggio X7 et j’en suis ravi. Très bonne acceleration, très à l’aise sur les voies rapides, de plus son utilisation dans Paris est très agréable de part sa taille réduite.Je le conseil donc à tous, particulièrement à ceux qui hésite dans le choix de le leur premier 125 !


  • Piaggio X7 125
    28 juin 2009, par Dan
    bonjour, je possède un x7 dpuis un an. Je suis très décu car il n’avance pas et n’a pas de reprise. Impossible de doubler une voiture ou un camion. Petit détail, quand vous faites le plein attention de ne pas en mettre à coté à cause du retour. La clé de contact est pas pratique à mettre et la boite à gants et ridicule car même pas verrouillable ! Pas de béquille latérale non plus. Bref une vraie misère.Je tiens quand même à vous signaler que j’ai roulé pendant 10 ans avec un Majesty 125 alors je sais de quoi je parle !!je pense m’orienter vers un x max 125

    • 24h avec mon Piaggio X7 125
      16 juillet 2009, par Olivier
      J’ai un X7 depuis 24heures et je regrette déja amèrement mon Elyseo 100. La selle est hyper mal formée et très dure et inconfortable. La bulle est juste un peu trop basse et on se prend tout le vent, sauf si on fait moins d’1m70. Les suspensions sont dures, l’espace pour les jambes est court et le pire, c’est un rayon de braquage trop grand, qui rend le scoot dangereux dans la circulation urbaine. Pour la motorisation, ça va, mais mettre deux casques dans le coffre relève du casse tête chinois, et mieux vaut oublier le 2eme casque si on doit y mettre un antivol...
    • Piaggio X7 125
      7 septembre 2009, par Scoot
      Bonjour, les médiocres qualités de votre scooter sont peut-être dues à un mauvais rodage. Pour le reste aucune surprise si on a pas acheté le scooter par correspondance ?!? Je ne comprends pas le but de vos remarques, vous ne l’aviez pas vu avant de l’acheter ?

  • Piaggio X7 125
    12 décembre 2007, par m214
    bonjour. trouvant les GT 125 bien trop chers (4000 euros environ !!!), je m’intéresse fortement à ce X7 qui offre un compromis interessant entre encombrement, protection,prix et performances. par contre cette histoire de coffre "visitable" m’inquiète un peu. doit-on comprendre que le coffre s’ouvre facilement sans clef ?!

    • Piaggio X7 125
      14 décembre 2007, par Jérôme

      Bonjour,

      Je me demande si nos chers testeurs de scooters n’ont pas "zappé" le fait que le coffre du X7 s’ouvre simplement en enfonçant le contacteur de clé (que la clé soit présente dans le dit contacteur ou non), MAIS qu’il faut pour que cela fonctionne que le neiman ne soit pas verrouillé ! Je ne connais pas beaucoup d’utilisateurs de scooters qui oublieraient de verrouiller leur direction en quittant leur scooter. Et si l’on doit considérer que cela se produit, alors bien des scoots pourraient subir le même reproche, à commencer par le fabuleux X9 dont la trappe de boite à gants s’ouvre de cette façon et donne alors accès à la tirette d’ouverture manuelle du coffre, ou bien encore le Nexus 125, etc... En réalité cela ne pose aucun problème sur le X7, à condition EVIDEMMENT de verrouiller sa direction en quittant son scooter.

      Quant au fait qu’une autre clé de X7 ouvrirait n’importe quel coffre de X7 c’est parce que vos testeurs ont fait l’essai sur des scooters dont les directions n’étaient pas verrouillées...en réalité les clés n’étaient donc même pas nécessaires...

      Cordialement,

      Jérôme

      • Piaggio X7 125
        11 juin 2008, par Towanga95
        bonjour jai actuellement un fly 100 dont je suis content pour la ville ça passe partout mais leger pour les bretelles et le peu d’autoroute que je fais A15 cergy paris jenvisage un 125 et jhesite entre le X7 et le Sym gts dont on dit bcp de bien .. qui pourrait me guider sur le choix sachant que je priviligie le confort à la vitesse mais je souhaite un scooter qui ouvre bien au démarrage ... merci de vos conseils et bonne route !!!
        • Piaggio X7 125
          24 août 2008, par lolgm
          Le X7 est ridicul face à ses concurrents, j’en suis très mécontent je vend le mien après 3 mois et 2000km pour un MBK Skycruiser.
          • Piaggio X7 125
            28 août 2008, par traileur
            Je ne suis pas du tout d’accord avec toi .J’ai acquis un x7 depuis 2semaines,je suis assez content bonne reprise , tres maniable , sécurisant il tient bien la route .Il répond tout de suite quand j’ouvre les gazs,la seule chose siège un peu dur .Le x7 n’a rien a envier au skycruiser qui lui est made in japan.
            • Piaggio X7 125
              13 octobre 2008, par francnews
              j’ai acqui 1 x7 juin 2008 je pense que cé pour l’instant le mellieur rapport calité prix tenue de route pneu de 14 al’avant 13 al’arriere et en 140 d’épaisseur un tablier avant des plus protecteur ETC ... une stabilité que la plupart des 125 n’on pas
          • Piaggio X7 125
            14 novembre 2008, par Terminator
            en toute franchise, le X7 me semble aussi ridicule face à ses concurrents !! d’aspect déjà ! on dirait un "mini" GT.. Et il est bien trop cher ! Je doute fort qu’il "casse la barraque" et prenne la relève des X8 et X9 niveau nombre de ventes comme je l’ai lu dans un autre test !!! J’hésite entre plusieurs scooters en ce moment. Je vais opter pour une marque plus fiable et prendre le magnifique, plus confortable et plus original SYM GTS je crois ! Le SAV sym au moins assure une livraison des pièces en 48H alors que piaggio c’est bien trop souvent catastrophique dans ce domaine, parole de mécano !
    • Piaggio X7 125
      20 février 2009
      Moi, je l’ai depuis 6 mois. C’est mon premier shoot 125 et je manque peut-être un peu de repère, mais je le trouve très maniable et vraiment efficace dans la circulation parisienne. Il freine fort quand il faut, il, est assez facile de lui imprégner une bonne courbe, et visiblement il accroche plutôt loin. Il se faufile facilement grace à sa faible longueur / largeur. Aucun 125 ne met une roue DA, faisant 1.83m je regrette juste que le pare-brise ne fasse pas 10cm de plus, parcequ’alors en position droite, ma vision serait toujours au dessus, mais le vent aussi ! Là, que je roule à + de 80, je dois m’enfoncer un peu dans la selle pour que le vent me passe vraiment par dessus. C’est un détail, mais n’empêche que je suis parti pour remplacer ma bulle ! En plus pour le prix, je trouve qu’il a quand même une chouette gueule :-)
      • Piaggio X7 125
        20 août 2009, par aude

        Bonjour,

        J’ai également un X7 depuis un an maintenant j’ai beaucoup hésité avec d’autres modèles à l’achat(Xevo, Vespa, Xmax, Tma, Burgman). Etant une fille, je cherchais un scooter sur lequel je me sente en sécurité mais qui puisse aller sur l’autoroute et surtout pour la ville, et bien sur pour les virées à deux. J’en suis contente, une chose est sure les performances moteurs sont très bien, ok le vide poche est pas top mais je le savais avant l’achat. Je suis juste deçu du coffre qui ne permet de mettre qu’un intégral et un demi jet. Il pese quand même 160kg et il m’est arrivé à plusieurs reprises de devoir le laisser tomber son poids m’ayant emporter.

        Mon copain en est satisfait aussi n’ayant pas les même attentes que moi. Je pense que c’est un bon compromis entre un petit 125 et les monstres de type X max...


 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté